Un nouvel élan pour Montigny-Landelies

Suivez la page de Osons sur Facebook. Cliquez ci-dessous!

Lizzie Aerts

Que ça bouge à Montigny

Lizzie a 28 ans. Employée dans un bureau d’assurance familiale et dans une station-service, elle est également arbitre de tennis.

Lizzie Aerts est une jeune femme dynamique engagée sur plusieurs fronts. 

Employée dans le bureau d’assurance familiale, elle travaille également dans une station-service. Sportive accomplie, elle s’est investie dans l’arbitrage du tennis – elle est juge de ligne internationale. 

Elle défend une cause qui le mérite : l’animation de notre commune. Active au sein de la société des gilles et d’autres associations, elle résume son projet de candidate par un cri du cœur, lancé sur le mode impératif : « Il faut que ça bouge à Montigny ! » Autrement dit : faire bouger les Montagnards.

Le fonctionnement de la commune l’intéresse depuis plusieurs années. Outre un stage accompli au CPAS, elle a assisté à plusieurs reprises aux Conseils communaux.

 

Mon projet pour Montigny-Landelies

Valoriser les activités culturelles et folkloriques.

Traduction de son cri du cœur : « valorisons les activités culturelles et folkloriques. Comment ?

  • En utilisant les espaces de plein air pour y inviter des artistes (cirques, troupes théâtrales, groupes musicaux)
  • En recréant une fanfare locale pour déambuler lors des festivals.
  • En faisant revivre des fêtes oubliées : le passage de saint Nicolas dans les maisons, le cortège Halloween encadré et ouvert à tous, l’apéro-time festival…

  • J’aimais suivre les matches, voir comment fonctionnait l’arbitrage, ce qu’il fallait développer comme qualités
    Lizzie Aerts​

    La passion de Lizzie, c’est l’arbitrage dans son sport favori, le tennis. Le plus intriguant n’est pas ce choix mais sa précocité. Elle a suivi sa première formation d’arbitre à 12 ans ! « J’aimais suivre les matches, voir comment fonctionnait l’arbitrage, ce qu’il fallait développer comme qualités ». Elle a vu. Outre la connaissance des règlements, il y a le coup d’œil, l’autorité valorisée par la confiance en soi. Pas toujours simple, surtout dans les matches d’enfants quand les parents contestent une décision, pas toujours avec fair-play – un euphémisme.
    Elle est arbitre de chaise et juge de ligne internationale, c’est-à-dire que pour cette fonction, elle peut être retenue dans des tournois où évoluent des joueuses étrangères, l’Astrid Bowl par exemple. Elle a l’ambition d’attendre également ce niveau en tant qu’arbitre de chaise. Et si possible, un jour de fouler les courts de Roland Garros.

    Ne jugez pas chaque journée par les récoltes mais par les graines que vous avez plantées.
    Robert Louis Stevenson
    écrivain écossais

    Ces candidats pourraient vous intéresser aussi:

    Shopping Basket