Un nouvel élan pour Montigny-Landelies

Pierre Hanciaux

"A la commune, on vote d’abord pour des personnes"

L’itinéraire professionnel de Pierre Hanciaux n’est pas banal. Instituteur dans l’enseignement spécialisé, c’est assez tardivement, à l’approche de la quarantaine, qu’il a entamé les études qui l’ont mené à son métier. Il avait enchaîné les postes commerciaux. Le désir d’enseigner, héritage de ses parents, tous deux instituteurs, le titillait. Joint à l’envie d’exercer une profession stable, il finit par l’amener à s’inscrire à l’IPSMA (Marcinelle) où il a côtoyé des élèves qui auraient pu être ses enfants…

« J’ai passé trois années formidables, dit-il avec émotion. C’est vrai qu’au début, ça faisait bizarre, pour les étudiants comme pour moi, mais j’ai été vite adopté. E, réalité, je terminais ce que j’avais entamé vingt ans plus tôt et que je n’avais pas achevé. On peut parler d’une vocation tardive ».

Il enseigne à l’Institut Claire Joie, à Trazegnies. Sa classe est composée d’élèves « de type 3 », c’est-à-dire des enfants qui ont des difficultés de comportement. Ils ont entre 9 et 11 ans. Outre l’apprentissage proprement dit, Pierre Anciaux s’efforce de travailler l’encadrement. L’avantage d’avoir opté pour ce job à l’âge de la maturité, fait que sa passion est restée intacte.

Suivez la page de Osons sur Facebook. Cliquez ci-dessous!

Mon projet pour la commune

Renforcer les relations de voisinage

Et son engagement à Osons ? « Ce qui m’a plu quand Frédéric De Bon m’en a parlé, c’est le fait que ce n’était pas une liste de parti. J’estime d’ailleurs qu’aux élections communales, on vote d’abord pour des personnes avant de voter pour les idéaux des partis. Nous sommes rassemblés autour d’un projet de développement de la commune. J’apprécie aussi que chaque candidat ait pu faire part de ses priorités. » La sienne, c’est le renforcement des liens entre voisins. Pas seulement pour le côté humain auquel il est sensible, mais parce que les relations, qu’elles s’expriment par des petites fêtes ou des services, ont un effet dissuasif sur des gens qui auraient de mauvaises intentions. Domicilié dans une des appendices, fort agréables, accrochées à la rue du Faubourg, il explique que lorsque quelqu'un arrive en donnant l’impression de chercher, on lui demande s’il cherche quelque chose si on peut l‘aider. Ce qu’on appelle des voisins vigilants…

"L’union fait la force "
La devise de notre pays

Un hobby personnel:

Il hésite. Il aime la chasse mais craint les réactions négatives. Il n’y a pas de raison, dès lors que le bon chasseur qu’il est, est respectueux de la nature…

Shopping Basket